“GÉOMÉTRIES VARIABLES“

Géométries Variables
L’exposition “GÉOMÉTRIES VARIABLES, le dessin s’adapte…“
est ouverte jusqu’au 11 avril, du lundi au vendredi de 10h à 18h.
ENSCI-Les Ateliers, 48 rue Saint Sabin 75011 Paris

GÉOMÉTRIES VARIABLES
Initialement utilisé dans le monde de l’aviation pour définir les appareils dont les voilures pouvaient être modifiées du point de vue de leur volume ou de leur orientation en fonction de la vitesse à laquelle ils évoluent, le terme “Géométrie Variable“ a depuis progressé. Souvent utilisé pour évoquer des variations quantitatives, l’expression est simultanément reprise pour évoquer des contextes politiques, juridiques, stratégiques ou, dans un autre registre, pour des résolutions d’ergonomie ou de construction.
L’association de ces deux mots, qui préfigure une quasi contradiction entre la construction statique de la géométrie et la dynamique de la variation, ouvre, dans les domaines de la création, des champs multiples entre raison et émotion, “ce qui nous tient“ ou “ce sur quoi l’on se construit“ et ce que le temps, l’espace ou les pratiques modifient. Un jeu de construction et d’utopies.

 Le parcours s’appuie sur 3 thématiques :
• Une histoire de tracés
Dans la recherche de la forme, à base de points, de segments, de figures et de surfaces, les variations inhérentes à tout balbutiement composent des inventaires.
Sélectionnées parmi les travaux des auteurs, des études autour du cercle révèlent les multiples opportunités qu’une forme peut produire.

 •. La dimension du vivant
En résonance du monde qui nous entoure, en y intégrant ses aléas ou accidents, la figure acquiert une autre dimension, celle de l’évolution, de l’opportunité de la transformation.

 • L’écriture de l’exploration
Cartographies de territoires ou de temporalités, traces de trajectoires ou constructions de fréquences, les lignes se promènent librement ou, plus pressées, relient le point A au point B. La géométrie est ici sous-jacente, elle sert de guide, de cadre et de repère, la main, incertaine ou maîtrisée, fait le reste.

Merci aux auteurs et aux élèves de l’ENSCI qui, en révélant la part intime, parfois inachevée et souvent méconnue, de leurs productions, nous permettent de mieux saisir les cheminements de la pensée en mouvement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :