“le dessin de la semaine n°7“

2014  Semaine 48
L’Archipel des Vanuatu, PAUL LOUIS ROSSI, novembre 2014

PAUL LOUIS ROSSI Vanuatu

“Autrefois, il y bien longtemps, j’allais souvent marcher sur les quai du port d’Amsterdam. Je logeais chez des amis qui possédaient une collection d’œuvres des peintres de COBRA, sigle du groupe Copenhague Bruxelles Amsterdam. Ils avaient en particulier des œuvres de Lucebert : Lubertus Jacobus Swaanswick, que je rencontrerai par la suite. Je connaissais aussi un personnage nommé Lambert Terbrach, ami de Corneille. Lors d’un séjour, j’eus l’idée en cette ville d’Amsterdam de me rendre au Musée Archéologique. Les salles étaient désertes, mais il y avait une exposition assez médiocre et presque en désordre. Ce qui était étonnant dans une Ville si précautionneuse. Mais je remarquai une statue d’écorces et de bois, et j’eus l’idée, en sortant du musée, d’acheter une carte reproduisant cette figure du Musée de Leiden : Masker van boombast en hout, des îles Salomon. Il s’agissait d’un personnage coiffé d’un bonnet pyramidal surmonté d’un bouquet de lianes. Avec des yeux et en guise d’oreilles deux peintures de bois, horizontales, ornées de dessins géométriques – courbes et triangles – qui semblaient devoir équilibrer la composition.

J’ai soigneusement conservé cette figure et je me suis intéressé aux civilisations des îles Vanuatu, proches de la Nouvelle Calédonie. Je connaissais bien le Musée de la Porte Dorée à Paris, et j’ai dans ma collection une statue de terre brune et de fougères, jaune et noire, surmontée de lianes. C’est un biface à deux visages ornés de dents recourbées de cochons. En ce qui concerne l’image du Musée de Leiden, je me suis efforcé de recopier les motifs géométriques, puis de me livrer à des séries d’improvisations. Chaque série m’éloignant un peu plus du modèle original. J’avais donc des formes abstraites que je traitais sans aucune idée de représentation symbolique. Je suis navré de m’être livré si longtemps à cet exercice, mais je suis persuadé qu’il faut ajouter mon impression, dans ces compositions, que demeure la trace de l’origine, de l’esprit et de la magie des sociétés de ces îles préservées, grandes ou petites, de la destruction culturelle, égarées qu’elles sont dans l’immense Pacifique, avec des rites et des langues, avec la cérémonie de l’économie du don. Civilisations déjà décrites par Adelbert von Chamisso : L’Homme qui a perdu son ombre, dans son Voyage autour du Monde, comme naturaliste, sur le Rurik, vaisseau sous la conduite du lieutenant de la marine impériale russe, Otto von Kotzebue, de 1815 à 1818.“

……………………………………………………………………………………………………………………….
PAUL LOUIS ROSSI est poète, romancier, essayiste, critique d’art, de cinéma et de jazz.
“Je suis né à Nantes d’une mère bretonne – mes grands parents parlaient le breton de la Cornouaille – et d’un père italien du Veneto. Je suis venu à Paris travailler très jeune. J’écrivais déjà des articles pour le cinéma et la musique dans Jazz Magazine et les Cahiers du Jazz. Par la suite j’ai travaillé avec des musiciens contemporains : Jean-Yves Bosseur et récemment Grégoire Lorieux. J’ai écrit un Vocabulaire de la modernité littéraire chez Minerve en 1996 – Je suis auteur de récits : La Voyageuse immortelle ; de romans : La Villa des Chimères ; de poésies : Prix Mallarmé pour Faïences, éd. Flammarion.
Mais en ces dernières années je me suis consacré plus précisément à la peinture. Classique : Fra Angelico et Albrecht Altdorfer, chez Bayard. Ainsi que Jacques Clauzel, Gérard Titus-Carmel, Hans Arp, Marie-Claude Bugeaud, André Lambotte, Catherine Marchadour, et récemment Renaud Allirand pour les peintres contemporains. Noter Visiteur du clair et de l’obscur pour une description des œuvres du Musée des Beaux-Arts de Nantes en 2004. Je prépare avec le peintre Jean-Michel Meurice un opéra intitulé Le Pont suspendu.
Trois nouveaux livres viennent de paraître : Les Chemins de Radegonde, éd. Tarabuste, La Porteuse d’eau de Laguna, éd. Le temps qu’il fait, ainsi que Les Variations légendaires chez Flammarion.“

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :