“le dessin de la semaine n°170”

Le dessin de la semaine
Retrouvez les 169 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“ 

2019 ♦ Semaine 20
Sophie Zaïkowska, matali crasset

“Mon rapport au dessin a toujours été doublé de la peur de la forme ou de l’esthétique. En parallèle des animations que je nomme des « soft fictions », j’ai commencé à développer une pratique intime de dessins, dans des carnets de sténo.
Parallèlement j’ai initié une suite de portraits de femmes.
Ces dessins sont un prolongement, une activation possible de ces « soft fictions ».
Je suis comme poussée à toujours me remettre en cause. C’est ce qui me fait évoluer et avancer.”

matali crasset est designer industriel de formation et a créé sa propre structure, matali crasset productions au début des années 2000.
matali crasset envisage le design comme une recherche. Elle travaille à partir d’une posture décentrée qui lui permet à la fois d’intervenir sur la vie quotidienne et de projeter des scénarii pour le futur. Sa méthodologie est faite d’observation des pratiques ordinaires et de remise en cause des principes d’organisation habituels. Portant un regard à la fois expert et toujours neuf sur le monde, elle questionne l’évidence des codes pour mieux s’en affranchir. Son travail consiste alors à chercher de nouvelles typologies et à formuler des logiques de vie inédites. Elle définit cette recherche comme un accompagnement, en douceur, vers le contemporain.
Ses territoires d’intervention sont multiples et ses collaborations variées, Ikea, Hi Hotel à Nice ou Dar Hi à Nefta, l’Ecole Le Blé en Herbe de Trébédan, SM’s à s’Hertogenbosch aux Pays-Bas… Elle rassemble des univers ordinairement bien distincts, de l’artisanat à l’art contemporain (Vent des Forêts), de l’industrie textile au commerce équitable, réalisant des projets de scénographie, de mobilier, d’architecture, de graphisme, des collaborations avec des artistes (Peter Halley), avec de jeunes entreprises d’édition de mobilier, avec des municipalités (Bibliothèque de Genève, Ville d’Istres…) et des collectivités.
C’est finalement autour de la question du vivre ensemble que s’organisent les fictions, les récits et le sens du travail de matali.
Un documentaire sur son travail, réalisé par Rémy Batteault, sera diffusé sur France 5 à l’automne 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :