archive

Uncategorized

On vous en dit plus très bientôt,
mais vous pouvez déjà réserver votre soirée du samedi 7 octobre 2017…

2017 ♦ Semaine 29
Jean-Michel Quesne, scénographe

Jean-Michel Quesne

“Extrait d’un carnet, un dessin pour un projet de scénographie.“
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
Jean-Michel Quesne est un concepteur de projections géantes et un scénographe. Il est diplômé de l’école de cinéma Louis Lumière.
En 1972, il crée, avec Milan Kepel, une des premières sociétés de mise en scène évènementielles, Arthéma, qui produit des animations, des films, des scénographies et de grandes inaugurations mondiales. En 1984, il fonde, avec la société ETC spécialisée dans la projection d’images géantes, la filiale “5 sur 5” afin de développer un nouveau genre de spectacles alliant le décor et l’image dans des lieux non conventionnels.
En 1988, Jean-Michel Quesne fonde une nouvelle entreprise avec Hélène Richard : Skertzò. Cette société va devenir une des plus reconnues pour les projections et animations sur des monuments historiques : cathédrales de Reims (depuis 2011), d’Amiens (depuis 1999), de Rouen (2003 à 2008), de Beauvais (2012), église de Poitiers (depuis 1995), châteaux de Chambort (2008), de Pau (depuis 2010), fortifications du Mans (depuis 2005), Capitole à Toulouse (2013)…

Pour commander l’ouvrage
“La consigne, les dessins des métiers d’art“ ?

31,50€ TTC par chèque à l’ordre de “Les Traces Habiles“
Les Traces Habiles/Claire Combeau – 103, rue Saint Maur 75011 Paris
Frais de port offert jusqu’au 15 juin.

Chaque semaine un dessin commenté par son auteur.
Vous retrouverez les 111 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2017  Semaine 21
Juliette Vergne, ennoblisseur textile

JulietteVergne-02 copie

“De par ma profession d’artisan designer textile, le dessin fait partie intégrante de mon processus de création. Il se divise en trois phases essentielles : dessiner, teindre, imprimer.
Les motifs que je crée pour le textile sont avant tout des dessins. Je dessine toujours à la main, en essayant de court-circuiter au maximum l’outil informatique. Mes motifs débutent généralement par des croquis préparatoires puis je dessine grandeur nature directement pour réaliser mes typons* servant à l’impression au cadre plat. Cette technique, qui prend du temps, me permet de capter toute la sensibilité du dessin sans intermédiaire pour la retranscrire dans l’impression. Je privilégie les dessins grands formats pour l’impression.
C’est une part importante de ma démarche. Dessiner c’est contempler, réfléchir voire méditer, redonner une certaine valeur au temps qui s’écoule. C’est une démarche qui s’inscrit dans le mouvement Slow.“

(*) Typon : désignation courante du film destiné à la reproduction en offset et en sérigraphie.
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
JULIETTE VERGNE est née en 1986 à Nîmes. Elle s’intéresse très tôt à l’univers du textile et, après une formation au stylisme, elle s’oriente vers le motif et le travail de la matière.
Elle est aujourd’hui artisan-designer textile et a lancé depuis 2013 une griffe à son nom, dans son atelier mulhousien. Volontairement positionnée dans le haut de gamme et écolo-orientée, elle veille à une production responsable, soucieuse de l’environnement.

 

La consigne, les dessins des métiers d’art
Éditions Ateliers d’Art de France
260 dessins, 50 créateurs

Chaque semaine un dessin commenté par son auteur.
Vous retrouverez les 109 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2017  Semaine 19
Xavier Noël, doreur ornemaniste

110.XavierNoel 120517

“Je ne faisais pas de croquis, au début. Je comptais sur ma mémoire pour garder mes idées et sur l’improvisation pour guider mes mains. Ma mémoire m’a joué des tours à plusieurs reprises, et j’ai alors décidé d’utiliser des carnets. J’y fais des dessins très rapidement, parfois pour laisser la trace d’un flash, fixer l’idée d’une texture, d’un assemblage, d’une silhouette, et parfois pour chercher une forme, un nez, un sourire, l’emplacement d’une paire d’oreilles ou d’une grappe de pompons. Je n’utilise quasiment jamais de couleurs, je ne transporte avec moi que le minimum : un stylo, un feutre, un crayon. Quelques annotations viennent préciser une matière, une couleur, un mouvement. Je conserve ces carnets au fil des années, ils me permettent de garder une trace de l’évolution de mes recherches, et de revenir à des projets anciens que j’intègre à mon travail actuel.“
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
XAVIER NOËL développe un travail autour du masque, hybridation des Arts premiers et anciens, de la pop culture et des techniques d’ornementation occidentale. En résultent des pièces tantôt sympathiques, tantôt inquiétantes, composées de matériaux divers et toujours inspirées des techniques traditionnelles de dorure.

Pour fêter le 100 e “dessin de la semaine“, on a décidé de faire aussi bien que Thomas Pesquet…
Merci Erwan

2017  Semaine 09
Réduction n°02, Erwan Le Bourdonnec

lbl

“oyez oyez, voilà une petite pièce récente, produite ici dans mon nouvel atelier à Rio.
Réduction ?… Oui parce qu’ici aussi, parfois comme la mer en miroir, le ciel se retire, se replie sur lui même… Je commence un projet d’atlas, encore une entreprise impossible !“
……………………………………………………………………………………………………………….
Né en 1973, ERWAN LE BOURDONNEC est architecte DPLG, artiste et enseignant.
Il obtient son diplôme d’architecte d’intérieur à l’ENSAD en 1995. En 1997, il travaille dans l’agence Andrée Putman et se spécialise dans la conduite de projets de scénographies (Etats-Unis) et de mobiliers.
 En parallèle de sa mission de chef de projet, il obtient son diplôme d’architecte DPLG en 2000. A partir de 2001, il développe son travail d’artiste à travers diverses productions, expositions et installations personnelles.

En mai 2004, Erwan Le Bourdonnec installe ses ateliers à Paris et monte le projet d’un atelier / galerie en Bretagne: « La Tannerie », qu’il ouvre au public en 2012.
Depuis 2005, professeur agrégé en arts appliqués, il enseigne à l’Ecole Boulle en Design d’Espace.
Il vit et travaille actuellement à Rio au Brésil.

Chaque semaine, un dessin commenté par son auteur.
Vous retrouverez les 89 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2016  Semaine 49
Sans titre, Jalil Amor
amor-jalil

“Le dessin concernait la consultation Réinventer Paris. C’est un dessin qui parle d’un immeuble à multiples usages : marché, école, place, bureaux, logements…
Comment montrer la diversité, les échanges, les relations des espaces entre eux ? Comme un long travelling qui dévoilerait des scénettes, une coupe sur le bâtiment comme le fait si bien Wes Anderson dans ses films.“
……………………………………………………………………………………………………………………….
JALIL AMOR est un designarchitecte, il fait du design comme de l’architecture et de l’architecture comme un dessin. Pour faire simple, il dessine des hôtels et vient d’en terminer un à Rio.
http://www.wallpaper.com/travel/brazil/rio-de-janeiro/hotels/mama-shelter