archive

Uncategorized

“Extraits“
Un récit sur la pratique du dessin collecté depuis 6 ans auprès de plus de 170 créateurs.
Rv sur notre page facebook pour retrouver le texte en continu parce-que, pour nous, le dessin c’est tous les jours !
Extraits 33
Le dessin est…

Le dessin est une langue vivante.
Le dessin est un langage non verbal.
Il y a des choses qui ne passent par les mots.
Le dessin est un langage qui ne passe pas nécessairement par l’usage des mots.

Le dessin ?
Un déplacement de l’esprit, jamais neutre.

Un moyen simple et rapide de canaliser mes pensées,
une note à la volée,
une matière brouilleuse à la fois mémoire et béquille.

Du temps, un instant, une question en suspens, une pause… et à la fois un mouvement.

Le dessin est conciliant.
Défoulatoire !

Un à-côté plus pratique que la peinture, moins cher.
Un outil pour capter les sensations aussi bien spatiales… que gustatives !
Un médium rapide et efficace, débarrassé, autant que possible, de toute anecdote.

Une écriture pour parler des fondements de la pensée humaine,
l’essence d’une mémoire partagée.
Noble, simple et complexe !

Un regard intérieur de visions opposées
Une bascule presque douloureuse
Un combat contre l’anxiété
Un tuteur, qui donne le sens de la feuille.

Une réflexion en abscisse et ordonnée et finalement toujours désordonnée.

L’entre-deux plein de promesses, mon pense-bête,
mon tir à vue, mon fond de casserole, mon bois de chauffe,
mon petit-plaisir, mon attrape papillons, mes farces et attrapes…

Une matière à penser
Un cadre qui permet de s’aventurer
Un geste de la main et du corps
Une intention cultivée, pudique et incarnée
Un talisman que l’on porte en quête de sens, à l’origine de tout ce que l’on entreprend.
Autonome, impermanent, libre.

Une manière de fragmenter et de décrypter une méditation interne souvent illisible pour le monde extérieur…

“Extraits“
Un récit sur la pratique du dessin collecté depuis 6 ans auprès de plus de 170 créateurs.
Rv sur notre page facebook pour retrouver le texte en continu parce-que, pour nous, le dessin c’est tous les jours !
Extraits 28
Le dessin est…

Le dessin est une langue vivante.
Le dessin est un langage non verbal.
Il y a des choses qui ne passent par les mots.
Le dessin est un langage qui ne passe pas nécessairement par l’usage des mots.

Le dessin ?
Un déplacement de l’esprit, jamais neutre.

Un moyen simple et rapide de canaliser mes pensées,
une note à la volée,
une matière brouilleuse à la fois mémoire et béquille.

Du temps, un instant, une question en suspens, une pause… et à la fois un mouvement.

Le dessin est conciliant.
Défoulatoire !

Un à-côté plus pratique que la peinture, moins cher.
Un outil pour capter les sensations aussi bien spatiales… que gustatives !
Un médium rapide et efficace, débarrassé, autant que possible, de toute anecdote.

Une écriture pour parler des fondements de la pensée humaine,
l’essence d’une mémoire partagée.
Noble, simple et complexe !

Un regard intérieur de visions opposées
Une bascule presque douloureuse
Un combat contre l’anxiété
Un tuteur, qui donne le sens de la feuille.

Une réflexion en abscisse et ordonnée et finalement toujours désordonnée.

L’entre-deux plein de promesses, mon pense-bête,
mon tir à vue, mon fond de casserole, mon bois de chauffe,
mon petit-plaisir, mon attrape papillons, mes farces et attrapes…

Une matière à penser
Un cadre qui permet de s’aventurer
Un geste de la main et du corps…

“Extraits“,
un récit sur la pratique du dessin collecté depuis 6 ans auprès de plus de 170 créateurs.
Rv sur notre page facebook pour retrouver le texte en continu parce-que, pour nous, le dessin c’est tous les jours !
Extraits 23
Le dessin est…

Le dessin est une langue vivante.
Le dessin est un langage non verbal.
Il y a des choses qui ne passent par les mots.
Le dessin est un langage qui ne passe pas nécessairement par l’usage des mots.

Le dessin ?
Un déplacement de l’esprit, jamais neutre.

Un moyen simple et rapide de canaliser mes pensées,
une note à la volée,
une matière brouilleuse à la fois mémoire et béquille.

Du temps, un instant, une question en suspens, une pause… et à la fois un mouvement.

Le dessin est conciliant.
Défoulatoire !

Un à-côté plus pratique que la peinture, moins cher.
Un outil pour capter les sensations aussi bien spatiales… que gustatives !
Un médium rapide et efficace, débarrassé, autant que possible, de toute anecdote.

Une écriture pour parler des fondements de la pensée humaine,
l’essence d’une mémoire partagée.
Noble, simple et complexe !

Un regard intérieur de visions opposées
Une bascule presque douloureuse
Un combat contre l’anxiété
Un tuteur, qui donne le sens de la feuille…

Extraits 20Le dessin est…

Le dessin est une langue vivante.
Le dessin est un langage non verbal.
Il y a des choses qui ne passent par les mots.
Le dessin est un langage qui ne passe pas nécessairement par l’usage des mots.

Le dessin ?
Un déplacement de l’esprit, jamais neutre.

Un moyen simple et rapide de canaliser mes pensées,
une note à la volée,
une matière brouilleuse à la fois mémoire et béquille.

Du temps, un instant, une question en suspens, une pause… et à la fois un mouvement.

Le dessin est conciliant.
Défoulatoire !

Un à-côté plus pratique que la peinture, moins cher.
Un outil pour capter les sensations aussi bien spatiales… que gustatives !
Un médium rapide et efficace, débarrassé, autant que possible, de toute anecdote.

Une écriture pour parler des fondements de la pensée humaine,
l’essence d’une mémoire partagée.
Noble, simple et complexe !

Un regard intérieur de visions opposées…

Extraits 17Le dessin est…
Le dessin est une langue vivante.
Le dessin est un langage non verbal.
Il y a des choses qui ne passent par les mots.
Le dessin est un langage qui ne passe pas nécessairement par l’usage des mots.

Le dessin ?
Un déplacement de l’esprit, jamais neutre.
Un moyen simple et rapide de canaliser mes pensées,
une note à la volée,
une matière brouilleuse à la fois mémoire et béquille.

Du temps, un instant, une question en suspens, une pause… et à la fois un mouvement.

Le dessin est conciliant.
Défoulatoire !

Un à-côté plus pratique que la peinture, moins cher.
Un outil pour capter les sensations aussi bien spatiales… que gustatives !
Un médium rapide et efficace, débarrassé, autant que possible de toute anecdote.
Une écriture pour parler des fondements de la pensée humaine…

Extraits 13Le dessin est…
Le dessin est une langue vivante.
Le dessin est un langage non verbal.
Il y a des choses qui ne passent par les mots.
Le dessin est un langage qui ne passe pas nécessairement par l’usage des mots.

Le dessin ?
Un déplacement de l’esprit, jamais neutre.
Un moyen simple et rapide de canaliser mes pensées,
une note à la volée,
une matière brouilleuse à la fois mémoire et béquille.

Du temps, un instant, une question en suspens, une pause… et à la fois un mouvement.

Le dessin est conciliant.
Défoulatoire !

 

Le dessin est…
Le dessin est une langue vivante.
Le dessin est un langage non verbal.
Il y a des choses qui ne passent par les mots.
Le dessin est un langage qui ne passe pas nécessairement par l’usage des mots.

Le dessin ?
Un déplacement de l’esprit, jamais neutre.
Un moyen simple et rapide de canaliser mes pensées,
Une note à la volée…
Extraits 9

Retrouvez les 133 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2018  Semaine 9
Sans titre, Sylvain Corthay

S.Corthay LL

“Voilà.
Animal qui vole…
Peux pas en dire plus.“
…………………………………………………………………………………………………………….…….
SYLVAIN CORTHAY est “un vieux saltimbanque“, metteur en scène, enseignant, écrivain… De Vilar à Brook en passant par Wilson et Barrault ; une bonne cinquantaine de téléfilms ; au cinéma avec Jacques Rivette, Alain Robbe-Grillet, Otto Preminger, Michel Deville, Coline Serreau… Enseignant à New York, Lima, Caracas, Grèce, Danemark, Afrique, Suisse, Italie. Il a mis en scène entres autres le “Faust“ de Marlowe, “Knepp“ de Jorge Goldenberg, “Les Bonnes“ de Jean Genet et publié des textes variés : “Lumière Volée“ (Poésie), “La Falaise“ (Théâtre), “Monsieur Knepp“ (Traduction de l’Espagnol) de J. Goldenberg. “Quelque Chose de Naturel“ (Idem.), “L’Ombre Bleue“ (Radio France).

Et pourquoi pas un dessin ?

Les 8 multiples sont édités à partir des dessins originaux du Fonds dess(e)ins ®.
Impressions numériques à encre pigmentaire réalisées par le studio F. Bordas.
Tirage à 10 ou 30 exemplaires numérotés et signés par l’auteur.

Nous contacter au 01 43 14 91 88 ou contact@dess-e-ins.fr pour les réserver avant Noël.

• GILLES BELLEY, designer – Étude pour un flacon de parfum, 29,7×42 cm – 350 € TTC
Papier Canson rag photographique 210g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple Gilles Belley copie

• EDITH COMMISSAIRE, architecte plasticienne – Trait unique, 21×29,7 cm -300 € TTC
Papier japon Awagmi kozo blanc 70g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple Edith Commissaire

• THIBAULT CONAN, graphiste– Sculpture, 14,5×21 cm – 200 € TTC
Papier Hahnemühle photorag 308g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple Thibault Conan

• APOLLINE FLUCK, designer – Infusions des humeurs, 24×32 cm  – 250 € TTC
Papier Hahnemühle german etching 315g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple Apolline Fluck

• PASCALE HANROT, scénographe – J’ai perdu le fil, 35,5×36,5 cm – 350 € TTC
Papier Canson rag photographique 310 – Tiré à 10 exemplaires, numéroté et signé

Multiple dess(e)ins ® PASCALE HANROT

• JEAN-MARC KERDELHUE, chef décorateur – Recherche, 18 x24 cm – 300 € TTC
Papier japon Awagmi kozo blanc 70g – Tiré à 10 exemplaires, numéroté et signé

Multiple dess(e)ins ® JEAN MARC KERDELHUE

• LAURENT MASSALOUX, designer – Expérimentation, 18×25 cm – 300 € TTC
Papier japon Awagmi kozo naturel 70g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple Laurent Massaloux

• BERTRAND SEGERS, architecte – Maison en croix 2, 18×24 cm  – 200 € TTC
Papier Hahnemühle german etching 315g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple dess(e)ins ® BERTRAND SEGERS