archive

Archives de Tag: Jean-Marc Kerdelhué

Et pourquoi pas un dessin ?

Les 8 multiples sont édités à partir des dessins originaux du Fonds dess(e)ins ®.
Impressions numériques à encre pigmentaire réalisées par le studio F. Bordas.
Tirage à 10 ou 30 exemplaires numérotés et signés par l’auteur.

Nous contacter au 01 43 14 91 88 ou contact@dess-e-ins.fr pour les réserver avant Noël.

• GILLES BELLEY, designer – Étude pour un flacon de parfum, 29,7×42 cm – 350 € TTC
Papier Canson rag photographique 210g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple Gilles Belley copie

• EDITH COMMISSAIRE, architecte plasticienne – Trait unique, 21×29,7 cm -300 € TTC
Papier japon Awagmi kozo blanc 70g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple Edith Commissaire

• THIBAULT CONAN, graphiste– Sculpture, 14,5×21 cm – 200 € TTC
Papier Hahnemühle photorag 308g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple Thibault Conan

• APOLLINE FLUCK, designer – Infusions des humeurs, 24×32 cm  – 250 € TTC
Papier Hahnemühle german etching 315g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple Apolline Fluck

• PASCALE HANROT, scénographe – J’ai perdu le fil, 35,5×36,5 cm – 350 € TTC
Papier Canson rag photographique 310 – Tiré à 10 exemplaires, numéroté et signé

Multiple dess(e)ins ® PASCALE HANROT

• JEAN-MARC KERDELHUE, chef décorateur – Recherche, 18 x24 cm – 300 € TTC
Papier japon Awagmi kozo blanc 70g – Tiré à 10 exemplaires, numéroté et signé

Multiple dess(e)ins ® JEAN MARC KERDELHUE

• LAURENT MASSALOUX, designer – Expérimentation, 18×25 cm – 300 € TTC
Papier japon Awagmi kozo naturel 70g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple Laurent Massaloux

• BERTRAND SEGERS, architecte – Maison en croix 2, 18×24 cm  – 200 € TTC
Papier Hahnemühle german etching 315g – Tiré à 30 exemplaires, numéroté et signé

Multiple dess(e)ins ® BERTRAND SEGERS

Jean Marc Kerdelhué
Nous avons la tristesse de vous annoncer le décès de Jean-Marc Kerdelhué, auteur – associé de l’association Les Traces Habiles depuis novembre 2011.
Chef décorateur de cinéma discret, généreux et cultivé, c’est avec pudeur qu’il évoquait lors de nos entretiens sa pratique du dessin. Son univers graphique souvent peuplé de créatures terrestres et marines s’était peu à peu allégé pour laisser place à des paysages à peine esquissés qui ont été présentés lors de l’exposition “Intimités créatives“ au mois d’avril 2013 à la galerie Elzévir.

Jean-Marc Kerdelhué

“INTIMITÉS CRÉATIVES“  au 6 rue Elzévir, 75003 Paris
du 12 au 14 avril 2013 de 12h à 20h
autour des dessins de Marie-Claude Beck, Caroline Bigot, Henri Bony, Jean-Marc Bretegnier, Jean-Noël Buatois, Michel Camain, Pierre Emmanuel Chatiliez, Edith Commissaire, Thibault Conan, Claude Courtecuisse, Marie Delafon, Nicolas Flawisky, Catherine Geoffray, Emmanuel Giraud, Benjamin Graindorge, Ahmet Gülgönen, Isabelle Janier, Jean-Marc Kerdelhué, Samuel Lacroix, Charlotte Lamoglia, Sébastien Lange, Erwan Lebourdonnec, Emmanuel Lesgourgues, Vincent Mauroux, Catherine-Jeanne Mercier, Sophie Milenovich, Patrice Novarina, Paul de Pignol, Bertrand Segers, Marie Sellier, Jean-François Vrod et Catherine Zask.
Nous serons heureux de vous accueillir plus particulièrement :
 le jeudi 11 avril 2013 à partir de 18h pour le vernissage 
• le samedi 13 avril à partir de 15h autour de Catherine Zask
pour la signature de son “Carnet recomposé“.

Après la canicule,


B
 . GRAINDORGE

encore un peu de soleil en cette fin du mois d’août,

J.M. KERDELHUÉ

et l’occasion de relire le texte d’André Lanskoy paru dans la revue  ROVEN n°2.
(formidable revue critique sur le dessin contemporain !)

Le dessin c’est les 5 heures du matin de la peinture.
La conversation et les reproches à soi-même.
L’indication pour les initiés, et la révélation pour les innocents.
Les limites du monde visible et invisible.
Les lignes de notre coeur et les traits de notre caractère.
La réponse aux questions proposées et promesse d’un voyage.
Et aussi, le jeu des nombres et des quantités.
Prends le crayon et dessine.
Mesure les exigences de ton coeur et l’étendue de ton esprit.
L’imagination les rapprochera.
La dimension de la feuille est équivalente à la dimension de l’univers.
Remplis-la, et tu verras l’empreinte de ton monde intérieur.
La main obéissante et laborieuse traversera le champ blanc du papier,
et tracera les premières conditions de la lutte.

Les lignes courbes imitant le mouvement d’une étoile filante lutteront avec
les horizontales et verticales en formant les triangles, les ronds, les rectangles,
ou simplement des nuages.
quand un brin de lumière inattendu s’introduira

Et par tel ou tel moyen et se répandra sur l’étendue de la feuille, les éléments se
mettront d’accord à la satisfaction légitime de l’oeil observant le labeur. Si tu veux
faire du figuratif, fais la même chose.

ANDRÉ LANSKOY

Texte écrit en 1956 pour le catalogue d’une exposition de ses dessins, republié dans l’article de
J.-C.Marcadé dans le catalogue “ANDRE LANSKOY 1902-1976“ aux éditions Palace Editions  (2006)