archive

Archives de Tag: Sabine Lalande

Chacun chez soi… Le dessin de la semaine
Retrouvez les 184 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2020 ♦ Semaine 15
Mars 2020, Sabine Lalande

Voici un dessin réalisé ces derniers jours.
Cette situation est si particulière que j’ai eu tendance à charger le papier.
..

Née à Paris en 1971, Sabine Lalande commence une carrière internationale à 25 ans en tant qu’invitée du Stedelijk Museum d’Amsterdam. Elle crée l’événement en 2002 au Fifav (Festival international du film sur l’argile et le verre, Québec) en obtenant le prix spécial décerné par Miquel Barcelò pour sa performance Colloque entre Plures et Una. Elle acquiert une expertise des surfaces céramiques et devient professeur en arts du feu. Elle développe aujourd’hui son travail dans l’intimité de son atelier et se ressource régulièrement en résidence au Japon, où elle multiplie les rencontres. Elle expose en Europe, en Asie et aux États-Unis.

Retrouvez les 142 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2018  Semaine 18
Face to Face, Sabine Lalande

facetoface©sabinelalandeL“Ce dessin exprime une rencontre sous-marine, un face à face doux et tendu, une opposition colorée, un mouvement libre qui mène à une interaction, une fluidité de corps mi-animal, mi-humain…“
…………………………………………………………………………………………………………………………
Née à Paris en 1971, Sabine Lalande commence une carrière internationale à 25 ans en tant qu’invitée du Stedelijk Museum d’Amsterdam. Elle crée l’événement en 2002 au Fifav (Festival international du film sur l’argile et le verre, Québec) en obtenant le prix spécial décerné par Miquel Barcelò pour sa performance Colloque entre Plures et Una. Elle acquiert une expertise des surfaces céramiques et devient professeur en arts du feu. Elle développe aujourd’hui son travail dans l’intimité de son atelier et se ressource régulièrement en résidence au Japon, où elle multiplie les rencontres. Elle expose en Europe, en Asie et aux États-Unis.

2017  Semaine 22
Sabine Lalande, céramiste
Sabine Lalande A

“Je dessine souvent avant de me lancer dans la création de pièces. Je m’inspire au préalable d’éléments vivants qui m’entourent, de la vision de personnes croisées, puis je mélange les univers. J’ai constitué une base de données qui me permet de m’imprégner de toutes sortes d’images du passé, du présent et de cultures éloignées, très contrastées les unes par rapport aux autres. Je pars alors de cet éclectisme pour imaginer mes dessins, organiser la composition de mes futurs volumes. Ce que j’aime dans cette pratique, c’est transcender la réalité des corps et des visages en les maquillant, en leur conférant une théâtralité. J’aborde ces univers fugaces et fais apparaître des réactions colorées porteuses d’une transmutation de la matière en spirituel. C’est par cette action de la couleur, des liquides sur papier, sans repentir possible, que je valide mes choix, mes pensées. Cette pratique m’apporte la souplesse nécessaire, l’immédiateté qui insufflent à mes sculptures leur légèreté.“
……………………………………………………………………………………………………………………………………
Née à Paris en 1971, SABINE LALANDE commence une carrière internationale à 25 ans en tant qu’invitée du Stedelijk Museum d’Amsterdam. Elle crée l’événement en 2002 au Fifav (Festival international du film sur l’argile et le verre, Québec) en obtenant le prix spécial décerné par Miquel Barcelò pour sa performance Colloque entre Plures et Una. Elle acquiert une expertise des surfaces céramiques et devient professeur en arts du feu. Elle développe aujourd’hui son travail dans l’intimité de son atelier et se ressource régulièrement en résidence au Japon, où elle multiplie les rencontres. Elle expose en Europe, en Asie et aux États-Unis.