Le dessin de la semaine n°153

Retrouvez les 152 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“
2018 ♦ Semaine 42
Île du ciel, Amélie Blachot

Sérigraphie Ile du Ciel_Amélie Blachot L.jpg
“Cette île du ciel d’une vallée alpienne est visible depuis le sommet de l’un des méandres d’une rivière de pierres qui descend dans l’Oisans, en regardant plein Sud, vers le contour découpé de l’Obiou.
A cet endroit-là, les lignes du socle de pierres qui nous tient, et celles de toutes les avancées de montagnes latérales qui nous séparent du lointain, se croisent. Le paysage apparaît dès lors comme une succession de plans. Et, tant ses derniers se superposent, qu’il en devient difficile de savoir si l’avant-dernier aplat de cette composition, appartient au ciel ou à la terre.
C’est pourquoi, alors que les différentes avancées des montagnes sont exprimées par un remplissage décroissant et tramé de peinture jaune, le dernier plan des montagnes se détache de l’ensemble acide pour venir se fondre dans le ciel, et devenir comme lui, rouge. Rouge mais plein, à la différence du ciel, ciel qui est le seul à contenir des indices formels. Cette forme qui s’extrait par conséquent de la terre tout en se dissociant du ciel, devient île. Ile ou espace indéfini, là où l’horizon s’épaissit pour être le lieu où ciel et terre se côtoient, créant une infinité de formes dans cette espace de dissolution.
Ainsi, de ce lieu concret et contextualisé, mêlé d’une perception, est née cette peinture réalisée grâce à la technique de la sérigraphie, pour continuer un travail engagé sur la représentation des éléments fondamentaux du paysage.“
………………………………………………………………………………………………………………………
Amélie Blachot est artiste plasticienne et paysagiste DPLG, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, en 2011. Elle développe un champ nouveau où les arts plastiques sont employés pour révéler les fondamentaux de paysage, naturels et anthropiques, d’un territoire. Dans son utilisation des arts plastiques, le lieu devient le médium. Ainsi, c’est le territoire étudié qui lui fait utiliser telle ou telle technique, forme, couleur.
Tout en témoignant de la beauté du territoire étudié, son travail de représentation du paysage est également conçu dans le but d’ouvrir au questionnement quant à sa transformation.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :