Chaque semaine, un dessin commenté par son auteur.
Vous retrouverez les 89 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2016  Semaine 49
Sans titre, Jalil Amor
amor-jalil

“Le dessin concernait la consultation Réinventer Paris. C’est un dessin qui parle d’un immeuble à multiples usages : marché, école, place, bureaux, logements…
Comment montrer la diversité, les échanges, les relations des espaces entre eux ? Comme un long travelling qui dévoilerait des scénettes, une coupe sur le bâtiment comme le fait si bien Wes Anderson dans ses films.“
……………………………………………………………………………………………………………………….
JALIL AMOR est un designarchitecte, il fait du design comme de l’architecture et de l’architecture comme un dessin. Pour faire simple, il dessine des hôtels et vient d’en terminer un à Rio.
http://www.wallpaper.com/travel/brazil/rio-de-janeiro/hotels/mama-shelter

Chaque semaine, un dessin commenté par son auteur.
Vous retrouverez les 88 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2016  Semaine 48
Le polyèdre de Dürer, Claude Courtecuisse

claude-courtecuisse-l

“C’est une étude qui concerne le Polyèdre de Dürer que l’on perçoit dans sa gravure Mélancolia réalisée en 1514. Étude qui m’a permis d’analyser la complexité de son principe de construction géométrique et d’en réaliser un volume en miroir pour une exposition à « La Tannerie » en Bretagne. Les dessins sont réalisés sur calque américain format A3.“
……………………………………………………………………………………………………………………….
CLAUDE COURTECUISSE est artiste, designer, enseignant, il vit et travaille à Lille et Paris. 
Diplômé des Arts Appliqués de Paris et de l’E.N.S. (École Normale Supérieure de Cachan) il enseigne à l’École régionale des Beaux Arts de Lille de 1970 à 1987, puis assure la direction entre 1987 et 1989. De 1989 à 1992 il est Inspecteur Principal des Enseignements Artistiques au Ministère de la Culture. Chargé de cours et conseiller pédagogique de l’École Camondo entre 1988 et 2007, il a été aussi professeur agrégé à l’École Olivier de Serre de 1994 à 2007. Il intervient à l’E.N.S. Cachan pour la préparation de l’agrégation en Arts Appliqués. En tant qu’artiste, photographe, sculpteur et designer, il a réalisé de nombreuses commandes publiques et plusieurs de ses œuvres ont été acquises par le Ministère de la Culture, le Musée d’Art moderne de Villeneuve d’Ascq, le Centre Georges Pompidou.

Chaque semaine, un dessin commenté par son auteur.
Vous retrouverez les 87 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2016  Semaine 47
Grenoble – Pôle de mobilité, Bruno J. Hubert
b-j-hubert-o

“Le dessin, ça sert à  la fois à réfléchir et à faire apparaître  l’organisation, la morphologie et la spatialité d’un projet. Sans parler du plaisir évidemment…

Le projet du pôle de mobilité de Grenoble est un silo à voitures dans le quartier nouveau de Grenoble, une borne colorée. On range les voitures et on encourage les modes de déplacement alternatifs : tramway, voiture électrique, auto-partage, vélo.“
………………………………………………………………………………………………………………………
Depuis 1987, BRUNO J. HUBERT est architecte associé de “Hubert & Roy architectes et associés“. L’agence est spécialisée dans la conception et la définition technique d’habitats, d’équipements éducatifs, hospitaliers et industriels, la construction de bureaux et les projets d’urbanisme.
L’agence a réalisé de nombreux projets en France ainsi qu’à l’étranger (Hong Kong, Moscou, Chine). Parmi ceux récemment achevés, on trouve la Tour EQHO sur le site de la Défense, la rénovation complète de la Tour 9 à Montreuil, le lycée et l’école maternelle du Bourget.
Actuellement l’agence travaille sur la consultation « Réinventer Paris », le projet habitat/équipements rue Ordener à Paris et l’immeuble mixte de l’ Ile Saint Denis.
Depuis 1993 Bruno J. Hubert est enseignant titulaire des écoles d’architecture, membre fondateur de l’ENSA Paris-Malaquais en 2000 et responsable des échanges de l’Ecole d’architecture Paris-Malaquais avec la Chine.

Chaque semaine, un dessin commenté par son auteur.
Vous retrouverez les 86 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2016  Semaine 46
Sans titre, Clémentine Dupré

clementine-dupre-l

 » Mon bureau est couvert de morceaux de papier recouverts de croquis.
Un feuilleté de griffonnages qui racontent une sculpture de sa construction à sa mise en espace. Un amoncellement de feuilles et de traits qui narre aussi mes émotions, du doute à l’assurance, avant une exposition.  »
………………………………………………………………………………………………………………………
Née en 1978, CLÉMENTINE DUPRÉ vit et travaille à Paris. Après des études en anthropologie, elle a suivi un cursus artistique spécialisé dans la céramique à l’ENSAA Duperré, où dans “ l’atelier terre“, elle débute en créant contenants et modules en porcelaine. Lors de résidences au Japon, elle dirige sa réflexion sur l’architectonique et les rapports d’échelle. Son travail s’oriente alors vers une expression sculpturale où les volumes se drapent d’émail. Elle alterne sa vie entre son atelier, fondé en 2007 et des résidences.
Son travail est exposé actuellement à la Galerie Eko Sato, 57 rue des Cascades 75020 Paris, sur une invitation de Florence Brodard, jusqu’au 30 novembre 2016, du mercredi au samedi de 14h à 19h.

Chaque semaine, un dessin commenté par son auteur.
Vous retrouverez les 85 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2016  Semaine 45
Mur de recherche, Isabelle Daëron

_dsc6262
Crédit photo : Pierre Lucet-Penato

“Le mur de recherche est un outil de travail qui me permet de circonscrire le territoire du projet. Composé de feuilles A4 assemblées au fur et à mesure, ce format s’agrandit tout au long du projet. J’y colle des photos de contextes, des détails de structure, des schémas de principes constructifs, des extraits de texte, des matériaux, des textures, etc. Progressivement, des récurrences apparaissent, des points de rencontre sur lesquels je vais prendre appui pour les développer sous la forme d’un objet.“
………………………………………………………………………………………………………………………
Née en 1983 à Plœmeur (56), Isabelle DAÊRON vit et travaille à Paris.
Diplômée de l’ESAD de Reims et de l’ENSCI-Les Ateliers, elle développe des projets questionnant le milieu habitable et les éléments naturels, à travers la conception d’objets, d’espaces et d’installations.
Particulièrement innovants dans l’attention qu’ils accordent aux ressources propres d’un territoire, les dispositifs qu’elle met en place ont reçu plusieurs prix : prix Lille design (2012), Grand Prix de la Création de la Ville de Paris (2013), Audi talents awards (2015). Ils ont également été exposés au CCA Kitakyushu (Japon), Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, Matadero (Madrid), Complexe Svilahti (Helsinki).
Son travail “Topiques, L’eau, l’air, la lumière et la ville“ est exposé à la Galerie Audi talents, 23 rue du Roi de Sicile, 75004 Paris jusqu’au 16 novembre 2016.

Chaque semaine, un dessin commenté par son auteur.
Vous retrouverez les 84 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2016  Semaine 44
Sans titre, Martine Hardy

martine-hardy-l

“Un dessin-collage associant comme souvent une  forme géométrique et des graphismes en traits et points… des formes qui s’observent.“
………………………………………………………………………………………………………………………
Formée à l’École des Beaux-Arts de Rennes, Martine Hardy vit en Bretagne. Céramiste, elle travaille aussi sur papier et toile privilégiant l’usage de techniques mixtes. Passionnée par le rapport des formes entre elles, elle expose souvent simultanément volumes en terre cuite et travaux picturaux.

Chaque semaine, un dessin commenté par son auteur.
Vous retrouverez les 83 premiers dans l’onglet “le dessin de la semaine“

2016  Semaine 43
OLO, Jean-Baptiste Fastrez
jb-fastrez

OLO, la dernière lampe éditée chez Moustache, juste avant de passer à la 3D…“
……………………………………………………………………………………………………………………….
JEAN-BAPTISTE FASTREZ vit et travaille à Paris.
Diplômé de l’ENSCI / Les Ateliers en 2010, il remporte l’édition 2011 du Grand Prix du Jury de la Design Parade 6 à la Villa Noailles (Hyères, France). Il crée son studio de design à Paris en 2011 et travaille sur différents projets en édition limitée ou en production industrielle. Ses partenaires sont les Danish, fabricant de textile Kvadrat, les Galeries Lafayette, Sèvres / Cité de la céramique, le CIRVA à Marseille, Moustache et la Galerie Kreo.
Son travail a été présenté dans diverses expositions au VIA à Paris, au Mudac à Lausanne, au Grand-Hornu en Belgique et au Musée d’Art à Séoul. Certaines de ses œuvres sont également présentes dans la collection permanente de la Villa Noailles à Hyères, le CNAP et le Centre Pompidou à Paris.